Couverture du livre Candide de Voltaire

* Video réservée aux abonnés

Commentaire composé du chapitre 3 de Candide de Voltaire



Introduction



Avec Candide, Voltaire souhaite montrer les erreurs de la philosophie optimiste, défendue par Leibniz et son disciple Wolf. Selon les optimistes, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possible : la Providence organise le monde de manière à ce qu’il y ait le moins de mal possible. Leibniz développe ces idées notamment dans sa Théodicée ; ce nom composé avec des termes grecs, signifie “la justice de Dieu”. Leibniz essaye de concilier l’idée d’un Dieu bon et omnipotent avec la constatation du mal sur Terre. Il explique que l’existence du mal est nécessaire pour aller vers un progrès. Cette idée est très partagée parmi les philosophes des Lumières, mais pour Voltaire il n’y a de progrès que par la volonté des humains de faire le bien.
Il entend donc démontrer par l’exemple que les optimistes se trompent : le mal existe bel et bien dans notre monde, il faut en prendre conscience et lutter contre, au lieu de s’en remettre à une hypothétique Providence. Notre passage est particulièrement central dans ce projet. Après avoir été enrôlé de force dans l’armée Bulgare, Candide est envoyé au milieu d’un champ de bataille, et va rencontrer les horreurs de la guerre. Voltaire nous montre ainsi une réalité face à laquelle la philosophie optimiste ne résiste pas : elle se retrouve dans ce qu’on appelle une aporie, c’est à dire qu’elle n’a pas de réponse.

Problématique


Comment Voltaire montre-t-il que les horreurs de la guerre viennent disqualifier les conclusions de la philosophie Optimiste ?

Annonce du plan


Voici mon plan : d’abord, Voltaire fait un tableau effroyable de la guerre, il nous la dépeint avec de nombreux détails, pour nous émouvoir et nous indigner. Ensuite, Voltaire montre que ce sont les êtres humains qui sont responsables de ce mal, et qu’il n’en sort nul progrès : la guerre est fondamentalement absurde. Enfin, Voltaire montre par les réactions de Candide que les optimistes sont aveugles et incapables de penser ce phénomène de la guerre.

[...]



Soutenez le site et accédez au contenu complet.

⇨ Voltaire, Candide - Chapitre III (Extrait étudié)

⇨ Questionnaire pour l'analyse de texte

⇨ Voltaire, Candide - Commentaire composé du chapitre 3 au format PDF