Description

Documents

Les Faux-Monnayeurs est comme un jeu de pistes. C'est un peu un roman policier où le lecteur serait lui-même enquêteur. Les indices sont cachés, et l'on continue d'en redécouvrir à chaque relecture du roman.
« Depuis longtemps, je ne prétends gagner mon procès qu'en appel. Je n'écris que pour être relu [...] Tant pis pour le lecteur paresseux, j'en veux d'autres. »
Je vais régulièrement citer ce Journal des Faux-Monnayeurs, qu'André Gide rédige en même temps que son roman, car il présente de nombreuses clés de compréhension du roman.