Description

Documents

Dans notre sonnet numéro VIII, Louise Labé prend le thème de l’amour doux et amer, qui appartient à la tradition médiévale de la fin’amor (l’amour courtois). C’est aussi un thème central chez Pétrarque, le poète Italien qui a popularisé le sonnet.

Mais en reprenant la forme du sonnet, Louise Labé parvient pourtant renouveler la représentation du sentiment amoureux, parce qu’elle va mettre en place une forme de lyrisme très particulière : elle va fondre des émotions très fortes, avec des images très contrastées, dans un poème très dense, intemporel et universel.

Comment Louise Labé parvient-elle à renouveler ce thème de l’Amour amer, dans une forme de lyrisme à la fois universel et profondément personnel ?