Description

Documents

Les Amours Jaunes, c’est un clin d’oeil aux Amours de Ronsard, mais pour mieux détourner la tradition poétique : le jaune, c’est la couleur du rire amer, la couleur du cocufiage, de la lâcheté et des maladies du foie. Malheureux en amour, Corbière met dans ses vers toute son amertume... Il se trouvait laid, incompris, et tout notre poème est mis en scène pour amener progressivement la chute, comme la réponse d'une énigme : « ce crapaud-là, c’est moi. »
Comment Tristan Corbière détourne-t-il les traditions poétiques pour représenter sa condition de poète incompris à travers la mise en scène d’un crapaud ?